Pirc, pirc et colegram...

13 octobre 2014 - 22:37

Premier tour des compétitions par équipes

Chers joueuses et joueurs de Mundolsheim, mes hommages du soir !

Comme vous le savez très certainement, ce dimanche avait lieu, partout en France et donc notamment pour le club de Mundolsheim et l'échiquier Grenoblois, le premier tour des compétitions par équipe, de la Nat. II groupe Est (pour Mundo) à la Nat. IV (pour les deux clubs, Alsace II et III d'un coté et Dauphiné-Savoie II de l'autre). Notez bien que je n'oublie ni les Nat. I (pour Grenoble, groupe C), ni les compétitions départementales (deux équipes pour Mundo, aucune à Grenoble) et encore moins Nat. jeunes (Nat. III à Mundo et Nat. II à Grenoble) mais celles-ci n'ayant pas encore commencé, il m'est tout de même difficile de baser une chronique sur un non événement.

Comme vous le savez également, j'ai consciencieusement œuvré plusieurs années de suite  pour faire perdre régulièrement un point à l'équipe de Nat. II puis de Nat. I de Mundolsheim, sans pour autant décourager totalement les capitaines successifs de cette vaillante équipe. Maintenant que je me trouvais à Grenoble, qu'allais-je bien pouvoir faire de beau et de grand pour ma nouvelle équipe de Nat. IV et son valeureux capitaine, Jérôme Blu, qui m'avait étourdiment (ou courageusement, selon comment on voit les choses) acceptée au cinquième échiquier ?  

Et bien, comme vous l'indique le titre de cette chronique post-combat, ce fut un peu du hasard am stram gram: après que mon adversaire, avec les noirs, eut choisi une défense Pirc sur mon évasif e4, je me retrouvais quelque peu désemparée et bientôt soulagée d'un pion, puis rapidement d'un second. En principe et comme me le confirma mon capitaine en aparté, c'était un peu plié et j'avais même sa bénédiction pour abandonner si j'étais pressée d'accélérer la lente agonie qui s'annonçait sur l'échiquier.  Bien me prit cependant de ne pas écouter ses recommandations résignées et, sentant mon adversaire quelque peu emberlificoté dans des choix stratégiques multiples (ahhh, quand on dispose de trop de moyens de tuer l'adversaire, quelques fois, on hésite trop !) je parvins par je ne sais trop quel miracle (ou arnaque, pour reprendre le mot de mon capitaine) à redresser la position pour me retrouver dans une finale R+pion contre pion, nulle pour moi qui défendais. A ce moment de la partie, il commençait à y avoir foule autour de mon échiquier, non pas que l'issue fut particulièrement palpitante en soi mais simplement parce que beaucoup avaient déjà terminé leur propre partie et qu'il fallait bien se distraire avec ce qu'il restait à regarder. Je dois à la vérité d'avouer que j'ai donné des sueurs froides à mon capitaine et mes co-équipiers ainsi que des palpitations à mon adversaire en recalculant et re-découvrant sur le moment les règles merveilleuses de l'opposition, des cases clefs et du pat sauveur qui se profilait à l'horizon de la première rangée pour mon roi blanc acculé mais judicieusement placé sur la case de promotion de ce satané pion noir...  mon maitre alsacien va s'arracher les cheveux, je le sais, pardon, Maitre, devant cet aveu piteux de mon ignorance malgré tous ses efforts pédagogiques. 

Sur les autres échiquiers, tant à Mundolsheim qu'à Grenoble, fort heureusement, l'heure n'était pas aux valses hésitations, aux politesses ou aux nulles théoriques: Mundo et Grenoble ont fait parler la poudre, jugez-en plutôt :

Mundolsheim gagne d'un sans appel 5-1 en Nat. II, annule 3-3 en Nat. III et Nat. IV et perd, malheureusement, 1-4 en Nat. III, tandis que Grenoble gagne proprement et sans bavure 4-2 pour les deux équipes de Nat. III et 3-2 (malgré tous mes efforts) en Nat. IV. Mention spéciale à Corinne Geissler, de Mundo, qui a annulé contre 226 points Elo de plus et à Ethan Saya, de Grenoble, qui a lui aussi annulé contre 265 points Elo de plus.

Vous trouverez d'excellentes et palpitantes descriptions des matches "comme si vous y étiez" sur le blog de l'échiquier grenoblois et j'espère que cela donnera envie aux capitaines de Mundo de prendre la plume ou le clavier pour relater les hauts faits de leurs équipes, plutôt que de me laisser papoter à tort et à travers en ces lendemains de championnat.

 Le lien du blog grenoblois, que vous retrouverez tout bientôt également dans la page 'liens utiles':

http://echiquiergrenoblois.blogspot.fr/p/le-club.html

 

Isabelle

 

 

 

 

 

Commentaires