semaine au féminin (parité, quand tu nous tiens)

22 février 2014 - 17:14

La FFE organise, en liaison avec la Journée Mondiale de la Femme (le 8 mars) des animations "échecs au féminin" du 3 au 9 mars 2014. La FFE, via la Commission des Féminines et sa présidente, Mme Wolfangel, ont lancé un appel à projets auquel Delphine Bergmann, présidente depuis peu du Club d'échecs de Sélestat, et moi-même, ont répondu conjointement. En effet, durant cette semaine "au féminin", le Club d'échecs de Sélestat organise son tournoi annuel, il nous a donc semblé que si des animations échiquéennes, quel que soit leur genre, devaient être faites, c'était bien lors de ce tournoi qui verra rassemblée la majorité des joueurs et joueuses alsaciens, ainsi que, nous l'espérons, de très nombreux étrangers venus de part et d'autre de la ligne bleue des Vosges.

 

Pour ces animations, nous avons eu le plaisir d'obtenir le soutien de la FFE, qui se concrétise par diverses subventions, en nature et en espèces, ce dont nous sommes très reconnaissantes à la FFE. Nous espérons en faire le meilleur usage possible. La FFE a également proposé des pistes pour des animations et certaines, que nous avons jugées excellentes, seront reprises lors du tournoi.

 

Il n'est pas dans mon intention de dévoiler avant l'heure les animations prévues, d'autant que la mise en place de certaines est encore à affiner mais le titre de ce billet vous a sans doute mis la puce à l'oreille : il ne s'agit pas tant de proner des quotas féminins que de tendre vers la parité, aux échecs comme ailleurs et de poser quelques questions sur les pratiques de ce monde qui nous semblent inadaptées, pour ne pas dire contre productives en vue de cet objectif. Je n'en citerai qu'une, histoire, peut-être, de lancer le débat:

Les tournois "jeunes" (niveau départemental par exemple) sont divisés en un tournoi dit "mixte" auquel quasiment aucune jeune fille ne participe de fait, alors que le réglement l'autorise explicitement et un tournoi dit "féminin" auquel les jeunes garçons ont interdiction de participer. Tiens donc ! Et pourquoi cette asymétrie, je vous prie ? En tant que joueur, homme ou femme, cela ne vous gène-t-il pas ?

 

Quoiqu'il en soit de vos sentiments sur cette question, n'oubliez pas de vous inscrire au tournoi de Sélestat, pour que cet événement soit une fête des échecs. Et comme le dit la FFE : Jouez le jeu !

Isabelle

 

Commentaires